Si vous êtes un investisseur, un entrepreneur ou vous êtes intéressés par leur écosystème, vous avez probablement déjà entendu parler du smart capital.

Celui-ci peut être défini comme le capital fourni par des investisseurs sophistiqués qui apportent non seulement de l’argent, mais aussi du savoir. En d’autres termes, c’est un apport financier qui offre aussi des connaissances et des contacts utiles. Recevoir ce type d’investissement peut être un facteur critique de succès pour une start-up et peut être un élément de différenciation d’une grande importance.

Selon Dow Jones VentureSource Report, les jeunes pousses européennes ont levés 3,3 milliards de dollars du capital risque seulement au 3ème trimestre de 2015, représentant une augmentation de 31% sur la même période de 2014.

Dans ce cadre, les start-ups recherchent toujours non seulement de plus fortes valorisations, mais aussi de plus fortes probabilités de succès dans un environnement hautement concurrentiel. La contribution du nouveau partenaire est essentielle afin d’aider à adapter le business model et de trouver les meilleurs chemins à suivre pour parvenir à une croissance rapide.

?Les jeunes pousses européennes ont levés 3,3 milliards de dollars du capital risque seulement au 3ème trimestre de 2015, représentant une augmentation de 31% sur la même période de 2014?

Un bon investisseur ayant une forte propension au smart capital, est disponible pour les sociétés qu’il a en portefeuille, leur offrant en permanence sa vision des affaires, son expérience et ses conseils. Le savoir-faire en ressources humaines et en finance d’entreprise, le leadership, la gestion de la technologie et les best practices en vente sont des facteurs clefs de succès pour des entreprises. Mais ceux-ci ne sont pas toujours maitrisés par les fondateurs de jeunes pousses qui sont parfois des jeunes brillants et innovateurs ayant peu d’expérience de la gestion d’entreprise.

Un investisseur apportant du smart capital aide aussi les sociétés, auxquelles il participe, à entrer en contact avec de potentiels clients et avec d’autres contacts qui peuvent s’avérer utile au développement de l’entreprise étant donné que ce type d’investisseur dispose habituellement d’un large réseau et de nombreux contacts dans le secteur.

Gérer le smart capital

Normalement, l’investisseur ne prendra pas part à l’activité journalière, mais il devrait être capable d’aider avec des apports qui peuvent faire une différence à des moments clefs, contribuant ainsi à la prise de décision et, de ce fait, au développement de l’entreprise.

Afin d’offrir la connaissance et les informations pertinentes, l’investisseur a besoin d’être bien informé et de connaître la société dans laquelle il a investi. La difficulté réside dans la gestion précise de cette information, et ce, d’autant plus que l’investisseur a habituellement un portefeuille avec différentes sociétés qu’il a financées.

?Afin d’offrir la connaissance et les informations pertinentes, l’investisseur a besoin d’être bien informé et de connaître la société dans laquelle il a investí?

Il est donc nécessaire d’optimiser les outils qui automatisent la gestion des relations, centralisent l’information d’une manière simple et organisée. Un investisseur qui veut apporter du smart capital, a besoin de connaitre l’évolution de l’activité de chaque société, les indicateurs de celle-ci, et de suivre ses ventes et ses résultats pour l’accompagner dans ces décisions les plus importantes, pour connaître son positionnement et la direction stratégique prise.

En plus de faciliter le maximum d’informations à ses investisseurs, l’entreprise devrait avoir des mécanismes ou des outils pour faciliter l’obtention du smart capital. Il est inutile d’avoir au sein de sa liste d’actionnaires un groupe d’investisseur avec un fort potentiel de contacts et des informations de valeur pour l’entreprise, s’il n’y a pas de processus pour en tirer profit. Cet outil devrait donc aussi permettre des manières de motiver les investisseurs qui revendiquent apporter du smart capital.

Comment obtenir du smart capital?

La première chose qu’une start-up, qui cherche ce type d’investisseurs, devrait faire est de ne pas se focaliser seulement sur le montant de l’investissement et sa valorisation. Elle devrait aussi analyser d’autres possibles avantages que l’investisseur peut apporter. Il y a un terme dérivé de smart capital qui est le smarter capital. Il s’agit de faire la comparaison entre les investisseurs potentiels, d’évaluer les pours et les contres et de découvrir ce qui est réellement le plus utile pour l’entreprise.

Ces investisseurs sont souvent hautement connectés et sont présents dans les réseaux sociaux et dans les principaux évènements liés au financement. Le plus important évènement lié au smart capital en Espagne est le Smart Money, organisé par Loogic.

?Il y a un terme dérivé de smart capital qui est le smarter capital. Il s’agit de faire la comparaison entre les investisseurs potentiels, d’évaluer les pours et les contres et de découvrir ce qui est réellement le plus utile pour l’entreprise?

La première édition de cette année sera à Madrid le 25 Janvier au CaixaForum. Ce séminaire regroupe les principaux investisseurs et entrepreneurs d’Espagne. C’est la meilleure occasion pour les entrepreneurs de trouver des investisseurs qui participent à leur projet de manière positive et pour les investisseurs de trouver de bons projets dans lesquels investir (pour en savoir plus: http://smartmoney.events/).

Private Investments Network participe comme l’un des principaux sponsors à cet évènement pour présenter sa plateforme web qui aide à renforcer les relations entre les entreprises non-cotées et leurs investisseurs et potentiels investisseurs, améliorant la communication et le smart capital. Pour en savoir plus sur cette solution veuillez envoyer un message à info@privateinvestmentsnetwork.com.

Fdo. Helena Lopes

No votes yet.
Please wait...